Veille Technologique

Veille Technologique: Définition et bonnes pratiques

S’il y a un domaine où la technologie et l’innovation sont sans cesse en bouleversement, c’est bien celui du web. Les communautés échangent, les normes se modifient, les langages se réinventent etc. bref il n’est pas facile d’être un développeur dans ce monde en constante mutation! J’en fais un peu trop peut être, mais c’est proche de la vérité. Du coup notre seul moyen pour rester au top de l’actualité c’est d’effectuer une veille technologique efficace et c’est ce dont on va parler maintenant.

 

Veille Technologique: Définition

Si vous souhaitez une définition précise de ce qu’est la veille technologique je vous laisse aller voir du côté de Wikipédia , pour ma part, je vais vous résumer ce qui pour moi est important à retenir. Une veille technologique (ou numérique) est le meilleur moyen d’accroître sa créativité en aiguisant sa curiosité, d’améliorer ses compétences en regardant l’excellence des codes d’autres développeurs, d’approfondir ses connaissances en apprenant de nouvelles méthodes ou nouveaux langages, et surtout de partager ses informations nouvellement acquises avec le reste du monde car par tradition le développeur aime partager !

 

Les Bonnes pratiques

1- Fixez une limite

Avant de se lancer à corps perdu dans la recherche d’informations, il faut d’abord définir un cadre et cibler la bonne information. Le but étant d’effectuer un « pré-tri » pour ne pas se retrouver avec une quantité incommensurable d’informations dont plus de la moitié ne vous seront absolument pas utiles. Pour ma part, c’est assez évident, je me suis fixé comme cadre le développement web  et le web design (ce qui en l’occurrence est déjà très vaste!).

 

2- Planifiez vos actions de veille

Il faut s’organiser!!! et oui la veille technologique prend du temps si on veut qu’elle soit efficace. Prévoyez du temps pour chercher, traiter et organiser l’information que vous collectez. Par exemple, pour ma part chaque matin, je prends une heure pour fouiner un peu ça et là et récupérer les infos qui me semblent intéressantes. Ensuite en début de semaine, je prends une matinée pour lire, effectuer un second tri et classer ces infos en les regroupant par thème. Enfin, en milieu de semaine, je partage les plus intéressantes à mes yeux avec vous et ceux qui me suivent sur Google+.

 

3- Automatisez votre recherche

Il y a des tonnes d’outils qui peuvent vous aidez à récolter les informations diffusées sur la toile. Que ce soit  Digg readerFeedlyNetvibes ou encore Curata reader, ces lecteurs de flux rss vous permettront de centraliser vos flux en un seul endroit ce qui est très très pratique. Ensuite, vous pouvez utiliser les moteurs de recherche et leurs alertes. En définissant certains mots-clés, ces moteurs de recherche vous avertiront dès la publication d’une information en relation avec votre domaine de recherche. Enfin, n’hésitez pas à vous inscrire pour les Newsletter des sites de références, ou utiliser des outils de surveillance tels que ChangeDetect ou Diffbot. Attention, le sourcing ne se fait pas seulement sur le net comme on pourrait le croire en lisant ce paragraphe! Il  faut absolument lire des livres ou revues spécialisées, assister au meetings ou colloques, participer à un max d’événements dédiés ce qui en plus vous permettra de faire un peu de réseautage ou « Networking ».

Netvibes - Veille technologique

 

4- Organisez et traitez l’information

C’est super d’avoir collecter toutes ces informations… mais si c’est pour en rester là ça ne va pas vous servir à grand-chose! Il est temps de lire ces infos, de les analyser tout en gardant en tête ces questions: Est-ce que cette info ne sort pas de mon cadre de recherche? Est-ce une réelle innovation? Ne fait-elle pas écho à une autre info que j’ai lu plus tôt? N’hésitez pas à les annoter afin d’en faire ressortir l’important ou d’élargir vos recherches sur un nouvel axe que vous venez de découvrir. Ceci fait, au final vous aurez assimilé l’info et vous n’aurez plus qu’à la classer afin de pouvoir y revenir plus tard si besoin.

 

5- Partagez!
Tumblr - Veille Technologique

Et oui ! il faut partager les informations que l’on a, surtout dans notre communauté de développeurs où l’entraide est omniprésente. Ne soyez pas égoïstes, même si vous avez travaillé dur pour avoir ces infos. Et levons le voile sur un mythe: non, ce n’est parce que vous partagez votre savoir que vous aurez plus de  concurrence sur le marché ou que vos concurrents seront du coup plus armés pour  piquer vos projets! Le but de la veille est noble en soit: acquérir ou approfondir ses connaissances dans le domaine choisi mais aussi transmettre notre savoir-faire pour que le web avance! Alors pour ce faire, vous avez bien sûr les réseaux sociaux, les sites de partage tels que TumblrDiggScoop-it etc (même si je ne suis pas fan)… Mais aussi les livres, les compte-rendu de veille ou encore, et c’est ce que j’ai choisi entre autres, votre blog…

 

En Conclusion

Même s’il est vrai que ça prend du temps et de l’énergie, même s’il est vrai qu’on ne peut pas forcément chiffrer les retombées d’une veille technologique, positive ou pas, cela reste indispensable! En revanche, attention à ne pas non plus vous laisser déborder par cette veille qui deviendrait un véritable enfer. C’est une partie intégrante de votre activité mais ce n’est pas votre activité principale! à moins que vous soyez journaliste IT mais ça, c’est une autre histoire… Bref, Informez-vous, Organisez, Assimilez et Partagez!

@Peter

2 Réponses

  1. Amor
    jan 09, 2014 - 03:23

    Bon article

    Réponse

Laisser un Commentaire